Chartres (28) Obtention du titre pour le Bœuf Couronné !

Du petit bistrot à la table gastronomique, voire étoilée

 

 

Le dernier-né des restaurants labellisés Maître Restaurateur est le treizième en Eure-et-Loir, de Chartres à Châteaudun, en passant par Senonches, Bonneval, Barjouville, Thivars et Morancez.

L’œuf est du Perche, le fromage affiché « feuille de Dreux », la pintade se revendique d’Eure-et-Loir… Sur la carte de l’Amphitryon, restaurant de l’hôtel Le Bœuf couronné, à Chartres, le produit local se décline au gré des menus concoctés par le chef, Michele Celozzi, parsemés de son petit grain italien. C’est parce que ces produits sont majoritairement locaux que ce restaurant chartrain a pu prétendre au titre de Maître Restaurateur.

Les restaurateurs passent maîtres

 

 

Les Français veulent manger sain, ils ont besoin de transparence et d’information et leur choix de restaurant est volontiers conditionné par le « fait maison ». Le titre de Maître Restaurateur, créé en 2007 par l’État, valide ce critère en même temps qu’il assure une cuisine et un accueil de qualité. Aujourd’hui, plus de 3.800 restaurateurs de métier œuvrent en France sous ce label, dont treize en Eure-et-Loir.

 

Le label inspire des restaurateurs installés à l’étranger

 

 

L’AFMR vante ces « fondamentaux » que recherchent les gens aujourd’hui. Ce que les professionnels aiment avec ce label, c’est qu’ils peuvent le gérer de manière volontaire.

« Le label inspire aujourd’hui des restaurateurs français installés à l’étranger et l’AFMR vient d’avoir l’aval du Quai d’Orsay pour imaginer une marque spécifique reprenant les éléments du titre et qui s’intitule World’s French Restaurant, testée en Corée du Sud. » explique Francis ATTRAZIC, président de l’AFMR.

Partie infos et liens de l’article


Retrouvez l’article de presse :L’Echo Républicain

Contactez l'AFMR